Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.

08 Feb

LE 3éme DE LIGNE .......TELNITZ

Publié par Fred  - Catégories :  #Pratzen, #Soult, #Telnitz, #régiment, #bataille

Situation du village de Telnitz:

Voici quelques extraits que j'ai pu trouvé sur le net (liens ci-dessous) concernant les combats du village de Telnitz auquel était affecté le 3éme régiment de ligne de la Grande Armée:

  • Le plan de bataille assignait à la division Kienmayer la tâche de déloger les Français du village de Telnitz et de s'emparer des hauteurs surplombant le ruisseau de Goldbach par l'ouest. D'emblée à 8 h du matin, les Autrichiens se heurtèrent à 300 voltigeurs ennemis disséminés dans un vignoble. La résistance opiniâtre des Français contraignit Kienmayer à engager prématurément les deux bataillons du 2éme régiment slave Szekler pour s'emparer de la colline. Exploitant systématiquement tous les obstacles formés des vignes, des fossés et les moindres accidents de terrain autour de Telnitz, les 1 000 hommes du 3e régiment d'infanterie de ligne tinrent tête à cinq bataillons d'infanterie autrichiens avant de décrocher. Finalement, c'est la charge en colonne du  7éme régiment de chasseurs Russe qui expulsa les Français du village .Mais à ce moment les renforts français purent rallier la place et le  108éme régiment d'infanterie de ligne du colonel Higonet reprit Telnitz. Les Français furent, semble-t-il, par trop impétueux ensuite, car les hussards autrichiens, encore tenus à l'écart de la mêlée, purent les charger. Après d'importantes pertes (plusieurs dizaines de morts et des centaines de prisonniers), ils durent de nouveau abandonner Telnitz et repasser le Goldbach permettant aux Austro-Russes de Buxhoeveden de se redéployer au-delà du ruisseau vers 9 h 30. Selon un historien militaire américain,

Si les Austro-Russes étaient parvenus à déloger le 3éme régiment de ligne de Telnitz, le cours de la bataille d'Austerlitz aurait été sensiblement différent .Mais la résistance opiniâtre des Français arrêta net l'attaque des coalisés, et les exposait à une contre-attaque depuis le plateau de Pratzen (...) La tactique autrichienne contribua sans aucun doute au succès des Français à Telnitz , car si l'on ne peut mettre en doute la détermination des soldats (le seul examen des pertes en hommes à Telnitz en témoigne), on peut à juste titre critiquer leur attaque en masse. »

 

​​​​​​​ 

  • A 04h00 du matin, alors que le brouillard s’accroche au champ de bataille, Weyrother fait descendre le Plateau de Pratzen à ses quatre colonnes pour marcher contre le  IVéme Corps de Soult. L’ombrageux chef du  IVéme Corps réplique alors en faisant passer les Divisions Vandamme et Saint-Hilaire sur la rive est du Goldbach dans le brouillard. Les austro-russes ne les voient pas. En revanche, à Telnitz, la colonne Kienmayer tombe sur la Division Legrand qui la repousse avec notamment le  3éme Régiment de Ligne du Colonel Schobert. Un violent combat éclate pour le contrôle de Telnitz. D'abord repoussés, les hommes de Legrand contre-attaquent et reprennent le contrôle du bourg avant d’être relevés par des éléments du IIIéme Corps de Davout. En trois assauts infructueux, Kienmayer a perdu presque toute sa capacité de combat. Pire encore, en raison du brouillard, l’assaut de Weyrother tourne à la confusion. Langeron se retrouve bloqué derrière Liechtenstein, pendant que les brigades de Dokhtourov ne parviennent pas à maintenir le contact avec Kienmayer et Langeron.

 

 

  • .......A 7 heures, 30 000 Russes descendant du plateau de Pratzen déferlent sur les 4 000 Français de Davout tapis dans la brume. C'est d'ailleurs cette brume qui empêchera à l'artillerie Russe de viser précisément et de causer des pertes aux Français. La troupe de Davout résiste héroïquement mais est obligée de se retirer et de laisser Telnitz et Sokolnitz aux Russes. Mais notamment grâce à la cavalerie de Bourcier, ces villages pourront être reprit, ils seront ensuite reperdus et reprit avant de rester définitivement Français aux alentours de 9 heures. Pendant ce temps, la colonne de  Langeron pénètre dans Sokolnitz que les Français ont abandonné. Mais ceux-ci se reforment à l’arrière tandis qu’une poignée d’hommes se réfugie dans le château, résistant à tous les assauts des Russes. Finalement, les Français contre-attaquent et repoussent les Russes hors du village. Au même moment, Doctorov lance régulièrement plusieurs attaques sur Telnitz, forçant les Français à battre en retraite derrière le village, mais à chaque fois, une charge de dragons force les Russes à quitter la bourgade. Telnitz change ainsi trois fois de mains en une demi-heure. ........

 

 

*Une autre source :http://assosehri.fr/bibliothequemili/la-campagne-de-1805.pdf

L'église de Telnitz  fut le théâtre de rudes combats ...Le village était à l'extrémité sud de la position de Napoléon et n'était tenu que légèrement tenu.Les alliés sont tombés dans le piège et le village subit des combats désespérés toute la journée. 

(SOURCE CI-DESSOUS)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.