Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.

10 Sep

LE FUSIL CHARLEVILLE MODELE 1777 ....

Publié par Fred  - Catégories :  #Napoléon, #Gribeauval, #bataille, #Empire, #Charleville, #fusil, #cartouche, #fantassin, #soldat, #canon

Fusil 1777 à canon lisse, corrigé en l'an IX

Fusil 1777 à canon lisse, corrigé en l'an IX

Une petite pose dans les peintures ..Un article sur le fusil des soldats de Napoléon ; Article que j'ai fait pour le forum "ADDICT FIGURINES " il y a quelques mois.  

Conçue par l’ingénieur Gribeauval, le fusil « CHARLEVILLE » fût employé  massivement  de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle sur de nombreux champs de bataille. De la révolution Française, au 1er Empire, de la guerre Anglo-Américaine de 1812 à la guerre d’indépendance des Etats-Unis,  produit  jusqu’en 1822  à deux millions d’exemplaires.

Ce fusil est une évolution d’un autre fusil fabriqué en 1717 (photo ci-dessous) à la manufacture d’arme de Charleville et fait pour remplacer les différents fusils utilisés par les fantassins Français. Fabriqué de la façon la plus pratique qui soit, ce fusil était prévu à devenir un modèle standard  . Ce fusil, comptait 14 versions différentes, puis à été ramené à six.

le fusil 1717 est le premier fusil réglementaire français. Avant chaque régiment commandait son propre modèle de fusil, dorénavant c'est le Roi qui commande pour toute l'armée.

le fusil 1717 est le premier fusil réglementaire français. Avant chaque régiment commandait son propre modèle de fusil, dorénavant c'est le Roi qui commande pour toute l'armée.

Arme à poudre noire, le fantassin pour tirer devait déchirer le papier de la cartouche avec les dents. Puis mettre un peu de poudre  qui servait d’amorce dans le bassinet, refermer le bassinet mettre le reste de la poudre dans le canon avec le papier de la cartouche tasser le tout avec la baguette, ce qui devenait la bourre. Ensuite introduire la balle dans le canon et la pousser jusqu’à la bourre, armer le chien, viser et appuyer sur la queue de détente. Le soldat devait également s’assurer  que sa pierre en silex était bien aiguisée. C’est la pierre qui  frappant  le bassinet, d’éclanche une étincelle venant ainsi enflammer la poudre.

LE FUSIL CHARLEVILLE MODELE 1777 ....

Il était fréquent que le fantassin tirait les yeux fermés ou détournait la tête au moment du tir, la fumée étant très importante. La pluie était également très gênante pour le soldat, mais également pour la cartouche de papier.

Quelques caractéristiques : Poids 4,6 kg -Longueur 1,529 m-Calibre 17,48 mm-Diamètre de la balle : 16,54 mm-Poids de la balle : 27,2 g –Portée maximale 250m et pratique jusqu'à 150m. Prix du fusil : 25 à 34 francs (selon la manufacture)

Les manufactures : St Étienne – Tulle- Charleville- Maubeuge- Mutzig- Roanne- Versailles- Liège -  Culembourg- Turin.

Ce fusil  subit une modification en 1801 : Il garde l'aspect extérieur mais changement sur la fixation de l'embouchoir et de la baguette, modification de la grenadière, suppression du retroussis de la batterie. D'autres modifications interviendront par la suite portant principalement sur les garnitures. Ces fusils  ressortiront très usés de la période du 1er Empire et nombreux seront réformées, certains  moins abimées seront transformées à percussion après 1840.  Au fur et à mesure,  les fusils 1777 an IX seront remplacés par ceux  du modèle 1816/1822.

 

(merci aux différentes sources)

 Une autre source :www.musee-du-genie-angers.fr et le site passion militaria a plusieurs sujets sur le fusil 1777.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.