Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.

20 Jul

MATERIEL DE LEVAGE :LA CHEVRE .(2)

Publié par Fred  - Catégories :  #chèvre, #Gribeauval, #artillerie, #canons, #campagne

            Depuis l’Antiquité, les chèvres sont utilisées pour soulever des charges imposantes. Très fréquemment employée dans la construction de bâtiments, la chèvre est aussi un moyen de levage essentiel pour l’artillerie. En effet, cet engin permet d’effectuer plus aisément les manœuvres dites « de force ». Poser ou déposer des canons de siège de son affût, soulever un mortier pour le placer sur son chariot de transport, charger des canons sur les bateaux, tant de manœuvres où la force humaine ne suffit pas.
 

Le système Gribeauval prévoit 2 types de chèvres ; les chèvres brisées pour la campagne et qui peuvent être démontées, et les chèvres ordinaires pour les places qui restent toujours assemblées.


Formée par trois pieds qui lui confèrent une bonne assise sur le sol, la chèvre permet de soulever des bouches à feu grâce à une corde coulissant dans une poulie et s’enroulant autour d’un treuil que les servants tournent au moyen de leviers. Ce mécanisme, simple dans sa conception, permet de soulever toutes les pièces d’artillerie en service, y compris les plus lourdes comme le canon de 24 livres. Lors des manœuvres, selon la masse à soulever, entre 8 et 20 hommes sont nécessaires pour l’actionner. Ce moyen de levage est donc présent dans les places et les arsenaux, ou lors des sièges, là où le service requiert l’utilisation de lourdes bouches à feu. Elle est aussi utile, sous une forme différente et plus légère, dans le service de campagne. Tout au long du 19e siècle, la chèvre reste un outil indispensable aux services de l’artillerie, elle n’évolue que peu dans sa forme générale mais abandonne la corde pour les chaines et le bois pour le fer.

 

(Merci à la source ci-dessous)

 Chèvre de levage du système Gribeauval

Chèvre de levage du système Gribeauval

Chèvres  Françaises et chèvre Prussienne....
Chèvres  Françaises et chèvre Prussienne....
Chèvres  Françaises et chèvre Prussienne....

Chèvres Françaises et chèvre Prussienne....

Commenter cet article
P
Precision importante, les illustrateurs modernes font croire que les chevres etaient utilisees par les artilleurs sur les champs de bataille, ce qui est totalement faux. S'ils avaient a faire des manoeuvres de force pour oter ou remettre une bouche a feu sur son affut, ils utilisaient les leviers et cordages a leur disposition. La chevre brisee est bien utilisee en campagne, mais par les ouvriers d'artillerie qui travaillent au parc. L'image qui montre des artilleurs a cheval se servant d'une chevre est totalemenr ridicule. Elle est tiree du livre sur l'artillerie polonaise qui est truffe d'erreurs en ce qui concerne le materiel technique
Répondre
F
Merci encore de vos précisions ...

Archives

À propos

Passionné du 1er Empire,je peint des figurines au 1/72 éme et réalise des dioramas les mettant en scène. Je me rapproche au plus près de la réalité Historique pour peindre les uniformes des différentes troupes après recherches .Certains de mes dioramas représentent aussi le matériel de l'époque.Je participe à diverses expositions et ,à ma façon, entretien le souvenir de Napoléon 1er Empereur des Français.La figurine et l'Histoire ne font alors plus qu'une.