Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'infanterie est déjà, et restera encore longtemps la "Reine des batailles". C'est autour d'elle que s'articule l'organisation de l'armée prise dans son ensemble. C'est d'après sa puissance que l'on jugera de la puissance militaire de la nation. Elle peut seule gagner des batailles et exploiter le résultat ainsi acquis, ce que ne peuvent faire l'artillerie ou la cavalerie qui lui sont donc attachées pour augmenter son efficacité.

Le bataillon.

L'unité tactique de base de l'époque est le bataillon. Il est normalement commandé par un officier supérieur , le chef de bataillon. Il est constitué de compagnies, variables en nombre et en composition selon le pays et le type d'infanterie. Le plus souvent 4 à 10 compagnies constituent le bataillon. La compagnie comprend de 50 à 200 hommes selon les nations. L'on voit donc qu'un bataillon peut compter de 200 à 2000 hommes selon les nations et selon les époques. Ces deux chiffres représentent des extrêmes rarement rencontrés et la fourchette la plus représentative se situe entre 500 et 1500 hommes. Un bataillon est donc composé de plusieurs compagnies, et parmi celle-ci, il se trouve fréquemment des compagnies différenciées que l'on appelle compagnies d'élite, au nombre d'une ou deux. La compagnie d'élite la plus fréquente, est la compagnie de grenadiers. Ce sont des fantassins à la stature et à l'expérience au combat supérieures à la moyenne, et qui apportent au reste du bataillon leur appui physique et surtout moral. Ils portent toujours des pièces d'uniforme permettant de les distinguer. L'autre compagnie d'élite que l'on peut aussi trouver au sein des bataillons est la compagnie légère . Elle porte différents noms selon les pays et l'on peut citer sans être exhaustif, les termes de voltigeurs, tirailleurs, chasseurs, traduits dans les différents langages. Ces sont des hommes choisis pour leur agilité et particulièrement entraînés au tir, avec des armes souvent de meilleure qualité que le reste de la troupe, et au combat en formation diffuse, c'est à dire en tirailleurs. Eux aussi sont toujours reconnaissables par certains aspects de leur tenue. Le "gros" du bataillon est constitué des compagnies dites du centre, formés d'hommes du rang sans compétence particulière. C'est la masse des conscrits formés, parfois très sommairement, à la manœuvre en ordre serré, au tir de salve et au combat à la baïonnette. Elles sont appelées compagnies du centre parce que dans toutes les armées, lorsque le bataillon est déployé en ligne, la compagnie de grenadiers occupe la droite du bataillon, et la compagnie légère, si elle existe, la gauche.

Le régiment.

Le régiment est surtout une entité administrative mais qui n'a pas grande signification sur le champ de bataille. Il est normalement commandé par un colonel. Il est constitué de un ou plusieurs bataillons de guerre, c'est à dire utilisés en campagne, le chiffre le plus élevé rencontré est de cinq bataillons pour un régiment, et d'un bataillon de dépôt. Ce bataillon de dépôt à effectif moindre est chargé de la réception et de la formation des recrues au bénéfice des bataillons de guerre. Il est fréquent qu'un régiment ait au même moment plusieurs de ses bataillons disséminés sur plusieurs théâtres d'opérations à travers le monde.

La brigade.

C'est l'unité tactique qui est de fait, pour la manoeuvre, immédiatement supérieure au bataillon. Elle est normalement commandée par un général de brigade. La brigade regroupe de deux à x bataillons, ce dernier chiffre pouvant être assez élevé, et on a vu des brigades à dix ou douze bataillons. Le plus souvent, la brigade est la réunion de plusieurs régiments, mais cela n'est absolument pas obligatoire.

La division.

La division est l'unité tactique immédiatement supérieure à la brigade. Elle est normalement commandée par un général de division. La division est en général composée d'au moins deux brigades qui, sauf cas particulier manoeuvrent ensemble sur le champ de bataille.

Le corps d'armée.

Le corps d'armée est une formation perfectionnée au plus haut point dans les armées françaises, et plus ou moins adoptée par les autres belligérants. Il est constitué dans sa forme la plus accomplie, d'une ou plusieurs divisions d'infanterie plus de la cavalerie et de l'artillerie de réserve, sans compter les services du train, des ambulances, etc.... Il s'agit donc d'une véritable petite armée en réduction et pouvant faire campagne de façon autonome. Le corps d'armée, à l'époque qui nous occupe, est normalement commandé par un général de division, ou par un Maréchal. Il convient à ce propos de se souvenir que dans l'armée française, Maréchal n'est pas un grade mais un titre honorifique, tout comme soldat de première classe d'ailleurs.

(Sources internet)

Compagnie du centre : Fusiliers

Compagnie du centre : Fusiliers

Compagnie d'élite : Grenadiers

Compagnie d'élite : Grenadiers

Compagnie d'élite : Voltigeur

Compagnie d'élite : Voltigeur

Tag(s) : #infanterie, #bataillon, #compagnies, #élite, #grenadiers, #voltigeurs, #régiment, #brigade, #division, #armée

Partager cet article

Repost 0