Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • La ligne.

Le moyen le plus sûr pour mettre hors de combat l'adversaire étant de l'éliminer au feu avant d'entrer au contact avec lui, la formation qui permet le mieux d'arriver à ce résultat est celle qui permettra au plus grand nombre de mousquets de tirer en même temps, à savoir la ligne. C'est une formation que toutes les nations ont employée, et où les compagnies du bataillon sont rangées les unes à côté des autres en une ligne ininterrompue. Les hommes sont généralement placés sur trois rangs, sauf exception et les deux premiers rangs peuvent faire feu tandis que le troisième est censé recharger les armes. On voit que sur un bataillon de 600 hommes, avec cette formation, 400 mousquets peuvent être déchargés sur un front de 150 mètres... Impressionnant ! Un autre avantage à cette formation est son peu de profondeur, et donc sa vulnérabilité moindre aux tirs pénétrants : boulets d'artillerie en particulier. L'inconvénient majeur de cette formation est qu'elle ne donne que peut d'impact à un mouvement de charge, et surtout qu'elle est plus fragile face à une charge effectuée par une unité évoluant dans la formation décrite ci-dessous. C'est essentiellement une formation de défense ou d'attaque par le feu.

  • La colonne.

Cette formation consiste à placer l'unité sur plusieurs files, et l'on distingue trois types principaux de colonnes sur le champ de bataille. La colonne de marche est celle qui permet le mouvement le plus rapide pour gagner sa position de combat. Elle est formée par les demi-compagnies marchant l'une derrière l'autre. Elle n'est absolument pas adaptée au combat. La colonne de compagnie est une colonne où toutes les compagnies sont déployées et placées les unes derrières les autres. C'est une formation de bataille adoptée par beaucoup de nations, qui défavorise le volume de feu au profit de l'impulsion que peuvent apporter à l'impact un grand nombre de rangs de fantassins marchant au pas accéléré. La colonne de division est une ambiguïté terminologique qui complique la compréhension de l'art militaire de l'époque. Le mot division dont on a vu qu'il désignait la réunion plusieurs brigades, a une autre signification, à savoir la réunion de deux compagnies d'un même bataillon. Ainsi, la colonne de division est une colonne où les compagnies sont rangées par deux de front. C'est une formation qui offre l'avantage de permettre d'engager les combats au corps à corps sur un plus grand front tout en ayant l'impulsion due à la présence de plusieurs rangs derrière. Elle permet aussi, grâce à son front plus étendu de délivrer un feu non négligeable. C'est la formation d'attaque par excellence adoptée par beaucoup de nations.

  • Le carré.

L'infanterie est vulnérable aux attaques de cavalerie dès que la menace se fait ailleurs que sur le front où elle peut délivrer un grand volume de feu. Ainsi, un bataillon pris sur son flanc ou son revers par une charge de cavaliers quels qu'ils soient est pratiquement perdu. Pour parer cette menace, une formation spécifique a été élaborée : le carré. C'est une formation où les compagnies ou divisions se placent à angle droit les unes par rapport aux autres en faisant face à l'extérieur de la figure géométrique fermée ainsi obtenue. Le premier rang de soldats se met à genoux baïonnettes pointées à l'oblique, et les deux autres rangs peuvent faire feu tout en complétant le hérisson avec leurs propres baïonnettes. Pratiquement toutes les nations évoluées de l'époque ont adopté cette formation, mais entraînement et la discipline nécessaire au passage rapide en carré en limitaient souvent l'usage aux troupes de ligne et d'élite. Certaines nations ont développé une formation plus simple mais aussi moins efficace, le carré plein : c'est une colonne qui sous la menace de cavalerie, fait pivoter vers l'extérieur les hommes qui se trouvent sur ses flancs et son revers, offrant ainsi une certaine résistance à l'attaque, toutefois moindre qu'avec le carré dit "creux". Il est clair que la formation en carré ne permet pas un déplacement rapide de l'unité puisque quelle que soit la direction envisagée, au moins un côté du carré lui tourne le dos. Il est fréquent que plusieurs bataillons se forment en un seul grand carré, et l'on a même vu des divisions formées en un immense carré, une véritable forteresse.

  • Les tirailleurs.

Le terme tirailleur est ici utilisé comme terme générique pour désigner les formations diluées que pouvaient adopter en certaines circonstances certaines troupes spécialisées. En réalité, pratiquement toutes les troupes d'infanterie étaient capables de manœuvrer en ordre « lâche », mais avec plus ou moins d'efficacité selon leur degré entraînement à cette particulier. Il consiste à avancer vers l'ennemi en offrant le moins de vulnérabilité possible à ses tirs de défense. Pour cela, on abandonne l'ordre serré, on se disperse, on change fréquemment de position, etc.... Il est clair que l'agilité, l'esprit d'initiative, et l'autonomie individuelle doivent être élevés pour obtenir de bons résultats en ce domaine. C'est pourquoi toutes les troupes spécialisées dans ce genre de combat avaient le statut de troupes d'élite. A contrario, les troupes qui n'étaient pas spécialement entraînées obtenaient des résultats parfois désastreux et n'y avaient recours qu'exceptionnellement. L'avantage du combat en tirailleurs et que la formation est peu vulnérable aux tirs de l'adversaire. Son inconvénient majeur est son inaptitude totale à soutenir le corps à corps avec des unités en ordre dense, et sa grande vulnérabilité face à la cavalerie adverse. C'est une formation utilisée essentiellement pour harceler au feu les unités adverses, mais aussi pour traverser les terrains difficiles qui rendent la progression en ordre dense hasardeuse.

  • Je vous donne quelques liens pour approfondir ,si vous le souhaitez , ces diverses formations .Il y a des shémas et plans très explicatif.
  • Merci pour leur travail/recherches à: Vive l'Empereur67 , Napoléon 1er.org ,Napoléonseries.org et tant d'autres .....
En colonne ......
En colonne ......
En colonne ......

En colonne ......

En ligne ......
En ligne ......

En ligne ......

En carré ....
En carré ....

En carré ....

Tag(s) : #ligne, #colonne, #carré, #tirailleurs, #fantassin, #infanterie, #bataillon, #bataille, #division, #formation

Partager cet article

Repost 0