Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite des photos , toujours par étapes ...................Et en musique.......

Les Conséquences …….

Libérés de l’entrave que constituait le poste avancé de la Haye-Sainte, les Français furent en mesure d’attaquer le centre de la ligne anglo -alliée.

Le lieutenant Dansey qui commandait la section « fusées » de la compagnie du capitaine Whinyates descendit jusqu’à la barricade qui se trouvait à hauteur de la sablonnière et tenta d’arrêter la progression ennemie en tirant plusieurs fusées, mais cela fut inutile et il dut se retirer en hâte.

Une batterie d’artillerie à cheval française fut emmenée jusqu’à hauteur de la sablonnière qu’avaient précipitamment abandonnée les tirailleurs du 1/95th et ouvrit le feu à la boîte à balle sur les unités de Kempt, à l’est de la route. Du côté ouest, le général Alten ordonna à Ompteda de faire descendre les 5e et 8e bataillons KGL dans l’espoir de reprendre la ferme. Le colonel Ompteda protesta en expliquant qu’il allait être laminé par les cuirassiers français qui s’étaient regroupés quelques centaines de mètres plus bas. Survint alors le prince d’Orange qui mit un terme à la discussion en enjoignant à Ompteda de suivre les ordres de son chef. Les prévisions d’Ompteda ne tardèrent pas à se vérifier. Le 8e KGL, soutenu par le 3e hussards KGL, ne progressa que de quelques mètres mais subit peu de pertes ; le 5e, qui était en l’air, subit de plein fouet la charge des cuirassiers français et dut reculer précipitamment, laissant de nombreux morts sur le terrain, dont le colonel Ompteda lui-même, et perdant son « King’s Colour ».

La chute de la Haye-Sainte aurait dû avoir pour l’armée anglo-alliée les plus graves conséquences. Une fois la ferme prise, et une batterie d’artillerie judicieusement placée, le centre de la ligne de Wellington aurait dû succomber. Mais l’opportunité de saisir cette chance ne dura qu’un bref instant.

L’infanterie française se heurta au 1er bataillon léger KGL et aux 32nd et 79th Foot sans parvenir à les bousculer tandis que les tireurs d’élite du 1/95th abattait les servants de la batterie d’artillerie un à un et que la cavalerie de Dörnberg reconduisait les cuirassiers français.

Ney, toujours présent au cœur de l’action, réalisa très vite que sa chance tournerait rapidement à moins de recevoir un renfort en infanterie. Il envoya donc son aide de camp, le colonel Heymès, en demander à l’empereur.

C’est Heymès lui-même qui rapporte : « L’empereur répondit : Où voulez-vous que j’en prenne ? Voulez-vous que j’en fasse ?… Le prince Jérôme et le général Drouot ont entendu cette réponse ; elle fut rapportée, sans y rien changer, au maréchal qui vit bien dès lors que la bataille était loin d’être gagnée. »

Il est impossible de dire avec précision combien de Français tombèrent lors des diverses attaques de la Haye-Sainte. Le colonel Heymès estime ces pertes à 2 000 tués ou blessés. La chose est probable puisqu’au total, 8 000 hommes tentèrent de s’en emparer.

Du côté britannique, les chiffres sont beaucoup plus précis. Au total, ont participé à la défense de la ferme :

• Le 2e bataillon léger KGL : 400 hommes

• 2 compagnies du 1er bataillon léger KGL : 220 hommes

• La compagnie légère du 5e bataillon de ligne KGL : 85 hommes

• La compagnie légère du 1/2 régiment de Nassau : 150 hommes

Soit, au total, 855 hommes. Si l’on considère l’ensemble de ces forces, les pertes s’élèvent à environ 400 tués ou blessés. Mais le tribut du 2e bataillon léger KGL est beaucoup plus lourd puisqu’on considère que 42 hommes seulement sont restés indemnes.

Voila le récit de la prise de la Haye-Sainte que je vous ai fait découvrir au fur et à mesure de la réalisation de mon diorama. Le prochain article sur la KGL sera la mise en place de toutes les figurines ..............

...................à suivre ......................................

KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
KING'S GERMAN LEGION : 2éme bataillon juin 1815 (7)
Tag(s) : #Haye-Sainte, #Ney, #empereur, #KGL, #Ompteda, #cuirassiers, #Alten, #infanterie, #attaques, #sablonnière

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :