Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai souhaité représenter les cuirassiers de la brigade Dubois sur un coin de mon diorama , il y aura donc trois cavaliers du 1er Rgt de cuirassier sur la gauche des 54 et 55 éme de ligne en soutien de l'attaque de la Haye-Sainte.

Les figurines sont des Esci ref 235.

........Les cavaliers français sont entraînés par leur élan, et tout occupés qu’ils sont à sabrer les jeunes Hanovriens, ils ne s’aperçoivent pas qu’ils abordent le fossé formé par le chemin creux. Quelques-uns sont surpris et tombent lourdement sur le chemin.

Quelques-uns seulement, la plupart descendent dans le chemin sans gros dégât. Mais il leur est impossible de remonter de l’autre côté et ils doivent donc tourner bride à droite, enfiler le chemin sous le tir du 5e KGL et du 1er léger KGL, pour revenir sur la chaussée de Bruxelles.

C’est cet épisode qui a inspiré la fameuse légende du « chemin creux » , que relate Victor Hugo :

« Tout à coup, chose tragique, à la gauche des Anglais, à notre droite, la tête de colonne des cuirassiers se cabra avec une clameur effroyable. Parvenus au point culminant de la crête, effrénés, tout à leur furie et à leur course d’extermination sur les carrés et les canons, les cuirassiers venaient d’apercevoir entre eux et les Anglais un fossé, une fosse. C’était le chemin creux d’Ohain. « L’instant fut épouvantable. Le ravin était là, inattendu, béant, à pic sous les pieds des chevaux, profond de deux toises entre son double talus ; le second rang y poussa le premier, et le troisième y poussa le second ; les chevaux se dressaient, se rejetaient en arrière, tombaient sur la croupe, glissaient les quatre pieds en l’air, pilant et bouleversant les cavaliers, aucun moyen de reculer, toute la colonne n’était plus qu’un projectile, la force acquise pour écraser les Anglais écrasa les Français, le ravin inexorable ne pouvait se rendre que comblé, cavaliers et chevaux y roulèrent pêle-mêle se broyant les uns sur les autres, ne faisant qu’une chair dans ce gouffre, et, quand cette fosse fut pleine d’hommes vivants, on marcha dessus et le reste passa. Presque un tiers de la brigade Dubois croula dans cet abîme. »

La brigade Dubois enfile le chemin creux et se précipite vers la chaussée.

Voilà qui n’échappe pas à l’œil d’expert de Lord Uxbridge qui ordonne à la brigade de cavalerie lourde de la Maison royale, distante de moins de 250 mètres d’avancer et de se mettre en ligne.

De là, il galope pour donner un ordre semblable à l’Union Brigade de Ponsonby. C’est qu’à ce moment, les deux divisions du 1er corps qui se trouvaient à la droite de Quiot ont abordé la ligne alliée et ont commencé à marquer un flottement certain.

Les deux brigades lourdes britanniques se mettent en marche pour charger au moment où les cuirassiers de Dubois abordent le chemin creux. Le terrain est connu par les officiers britanniques qui évitent donc l’écueil que constitue le fossé du chemin creux.

Le 1er Life Guards qui est à droite, passe le chemin , et qui, à cet endroit, est au même niveau que le terrain et vient emboutir la queue de la brigade Dubois, la repoussant vers la chaussée ;

le 1er Dragoons Guards, prend les cuirassiers de flanc et les chasse dans la même direction ;

le 2nd Life Guards tombe sur la tête de la colonne de Dubois au moment où elle débouche sur la chaussée. Ils passent ainsi de part et d’autre de la ferme.

Au passage, le 1er Life Guards et les Dragoons Guards mettent en déroute les fantassins français qui étaient occupés à s’en prendre à la ferme. Puis ils se rejoignent sur la chaussée et continuent, bousculant tout sur leur passage, jusqu’au moment où ils se trouvent face aux cuirassiers de Travers qui livrent une contre-charge et repoussent la cavalerie de la Maison royale dans ses lignes.................

................à suivre .........." Le deuxième assaut".....

Un petit bruitage de chevaux galopant ..............

LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
LE CHEMIN CREUX :  juin 1815
Tag(s) : #Dubois, #cuirassiers, #diorama, #cavaliers, #Maison royale, #Victor Hugo, #Life Guards, #Dragoons Guards, #Quiot, #brigade

Partager cet article

Repost 0