Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour se souvenir ........ il y a deux cents ans ....

DU 1er JANVIER AU 1er FEVRIER 1814

​​

Le 17 janvier, débordés ou menacés sur leurs flancs , tous les corps Français se sont repliés derrière la Meuse. Les coalisés n'ont qu'un seul but : atteindre PARIS le plus vite possible. Blücher atteint Toul et veut suivre la vallée de la Marne, Schwarzenberg arrive à Langres et veut suivre l'Aube puis la Seine.

La tactique de "défensive de temporisation" de l'Empereur est donc impossible.

Napoléon se décide à jouer le tout pour le Tout. Il pense pouvoir mener une lutte efficace en manœuvrant successivement ses adversaires sur leurs flancs ou leurs arrières.

Du 23 janvier au 1er février: Les premières batailles, Brienne et La Rothière.

Le 23 janvier, l 'Empereur confie la régence à Marie-Louise. Il espère pouvoir constituer un groupe opérationnel de 80 000 combattants à Vitry-le-François et surprendre Blücher en l'attaquant sur son flanc droit.

Le 25 au soir, Napoléon arrive à Châlons-sur-Marne. Il apprend que Blücher à déjà-dépasse Ligny-en-Barrois et a repoussé Victor pour passer la Marne à Saint-Dizier. Il n'est donc plus possible d'attendre la concentration de ses troupes à Vitry d'autant plus que Blücher marche ,vers le sud, sur Brienne ou il pense trouver le corps de Mortier isolé et l 'écraser.

Le 26 janvier, bien que ne disposant que de 34 000 hommes sur les 80 000 attendus, Napoléon se précipite sur Saint-Dizier mais n'y trouve qu'une petite arrière garde russe car Blücher a déja franchi l 'Aube à 45 km au Sud-Est. Napoléon se lance à la sa pousuite.

Le 29 janvier les Français rencontrent enfin les Prussiens à Brienne. Ils ne sont que 10 000 fantassins et 6 000 cavaliers mais attaquent avec vigueur. Blücher ordonne alors la retraite par la route de Bar-sur-Aube et s'arrête au sud du village de La Rothière ou il tient ferme. Il compte pouvoir y attendre l'armée de Bohême et faire sa jonction avec elle.

En effet, l 'avant-garde de Schwarzenberg à franchi l'Aube et progresse vers Troyes que couvre le corps de Mortier.

Ils ne sont donc qu'à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest des Prussiens . Malgré la gravité de la situation , Napoléon se tient face à Blücher et Rassemble 40 000 h . Il espère une faute des Prussiens qui lui permettrait d'attaquer avec des chances de succès. Blücher attend l'aide de Schwarzenberg qui lui envoie les corps de Giulay et de Sacken.

Les Journées des 30 et 31 janvier se Passent donc dans L'expectative.

Le 1er février: La bataille de La Rothière.

Au matin, Napoléon s'aperçoit qu 'il va être assailli concentriquement par 100 000 coalisés. Il prendses dispositions pour se mettre en retraite sur Brienne , mais c'est trop tard.

A 13 h, Blücher lance l'attaque. Il faut que les Français, à quatre contre dix, tiennent jusqu'a la nuit. Napoléon organise un front de défense . Malgré des assauts violents les Prussiens ne parviennent à enfoncer la ligne Française si ce n'est au village de La Rothière dont Sacken parvient à s'emparer.

Napoléon doit alors intervenir lui-même, à la tête de la jeune Garde, pour le reprendre.

A 21 h, Blücher gêne par la nuit, la tempête de neige et la boue, suspend son offensive.

A 22 h, Napoléon profite de ce répit pour replier ses forces sur Brienne.

Il l'a échappé belle car il aurait suffi que Schwarzenberg décide d'envoyer des troupes sur les arrières de La Rothière pour que l'armée Française soit encerclée et donc écrasée ou contraint de capituler.

CAMPAGNE DE FRANCE (1)
Tag(s) : #campagne, #France, #janvier, #fevrier, #PARIS, #Empereur, #régence, #Blücher, #Schwarzenberg, #Napoléon

Partager cet article

Repost 0